Lire Quino

Après plusieurs années de réécriture – par intermittence – j’ai le plaisir de vous annoncer la parution de ma thèse aux Presses Universitaires François Rabelais de Tours, dans la merveilleuse collection Iconotextes.

Merci pour leur soutien et leur patience à Laurent Gerbier et à Samuel Leturcq. Toute ma gratitude à Charlotte Boutreux pour sa disponibilité et la qualité de son travail d’édition.

Une pensée pour Michel Lafon.

couvQuino-dosOK.indd

Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Exif_JPEG_PICTURE
Publicités

Des écritures en partage. Incorporation, hybridation, circularité dans « Dear Patagonia » de Jorge González

01tapa

Article publié dans la revue de l’ILCEA nº 24, Lire et écrire ensemble, en hommage à Michel Lafon.

Résumé :

Le roman graphique de Jorge González, Dear Patagonia (Sins Entido, 2011), est le fruit de l’écriture en collaboration entre le dessinateur et trois autres scénaristes : Horacio Altuna, Hernán González et Alejandro Aguado. Cet assemblage d’écritures fait entendre les voix et les témoignages de la culture indigène. Il entre en résonance avec le dessin de González, qui se donne à voir dans son engendrement en conservant les traces de brouillons et d’esquisses. Récit fictionnel, documentaire et carnet de voyage sont reliés par les motifs de l’incorporation, de l’hybridation et de la circularité afin de mettre au jour les problématiques identitaires en Patagonie.